Laveur de carreaux et âme des tubulures

Il verse vers le sol carrelé son regard,

son puzzle branlant, son maigre assemblage de graines

pour récoltes aux soins de ses enfants.

Il secoue le seau rouge

pour brasser l’eau

avec le détergent.

Il ajuste le balai vert

pour frotter sol ou vitre

avec la pureté des déluges.

D’un souffle il envoie sa vie dans ses trois gestes.

Elle le précède. Il part la chercher

pour la remettre dans la terre de son enfance.

*

A Gentilly, le 22 octobre 2021

***

Ils sont neuf à assembler les tubulures

ce matin beaucoup plus haut sous la voûte,

vingt mètres du sol, vingt millénaires dans les vents.

Ils sont neuf, cognant le métal, cognant aussi

ce matin le bois, se hélant dans le haut et

le bas de l’échafaudage,

.

neuf percussionnistes soulevant du sol

en rythme aléatoire la beauté dure de la vie

vers les oreilles de ceux à qui importent le sens.

A la rangée de tubulures la plus haute

surgit alors dans la nuit maternelle de la voûte

l’acrobate, le félin, le corps d’ombre brûlante

de l’universel solitaire qui va nous envoyer

dans son souffle le début du grand récit.

*

A Chartres, le 19 octobre 2021

***

Yves Bergeret

*****

***

*

2 réponses à “Laveur de carreaux et âme des tubulures”

  1. Colette Klein dit :

    Transcender le quotidien est le privilège du poète…fascinant.

  2. Geneviève Gohin-Chignac dit :

    La nature, les éléments inspirent le poète, mais aussi les gestes les plus simples de la vie quotidienne. Ils prennent sens, ils prennent vie, ils nous interrogent

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :