Cabane

Poème écrit à la Cabanette solitaire haut dans la montagne au dessus de Luc en Diois, le 20 septembre 2022.

Le poète Francesco Marotta fait venir dans la langue italienne (https://rebstein.wordpress.com/2022/10/11/condivisione/) la respiration des planches de cette cabane de montagne et le souffle du vent dans les branches des pins qui l’entourent.

*

1

La cascade est sèche.

L’été a tout bu.

Mais dans les tréfonds de la montagne

dans les grottes à l’infini

l’eau, claire ou sombre on ne sait,

trouve comment jaillir par les sentiers de tes rêves

car il y a toujours une maison de paix qui germe

sous ton front, une cabane, même désarticulée.

Le vent inlassable vient se gratter à elle,

le vent frère sans âge

qui veut partager l’hospitalité de ta maison,

le vent qui a aussi soif que toi et moi.

.

2

Qui parmi nous dresse debout sur les pierres les planches ?

Qui les taille dans la forêt ?

Qui lime les nœuds dans le bois ?

Qui entraîne les pins et ma cabane à dormir debout ?

Qui compose verticaux les jambages de bois

dont la forêt est fière,

dont ma cabane jubile,

qui sont les barres de mesure du vent chantant

ou de sa mère la vie .

*

Yves Bergeret

*****

***

*

14 réponses à “Cabane”

  1. lemaitre xavier dit :

    Les planches dressées et assemblées en abri sont les masques maliens et les Saint-Expédit réunionnais de la montagne intarissable au regard d’aigle.

  2. Étudiant dit :

    Ma tronçonneuse dans mes mains taille dans la forêt
    Ma raboteuse effleurant le bois lime les nœuds dans le pin
    Ma masse plante les pointes de ta cabane à dormir debout
    Des bastaings en douglass en composent les jambages de bois

    François

  3. Hugo dit :

    Economistes en pleine création
    futur spécialistes de la construction
    un avenir nous préparons
    sur les ailes d’un aigle

  4. Mélissa dit :

    Nuée d’oiseaux qui prend le large
    parcourt des milliers de kilomètres
    Se battant contre ignorance et mépris
    des prédateurs opportunistes

  5. LL dit :

    Seize arbres,
    Allant des grands peupliers frêles,
    Aux petits chênes robustes.
    Tous regardent la cabanette
    Fière sur ses fondations renforcées,
    fière de ses pierres qui s’affaissent.

    Léa.

  6. Romain dit :

    Une poésie pour construire
    Se sentir à l’abri
    Quelle bonne idée
    Même si c’est un brouillon, essayons.

  7. Emilien dit :

    Ici, pierre et planche
    prendront leur revanche
    et deviendront louange.

  8. Théo dit :

    Les cabanes, lieux de souvenirs et de fantaisie.
    les jeunes enfants y construisent leur chez-eux,
    pour jouer.
    Lieux de refuge et de tranquillité.
    Les parents aimeraient y entrer,
    pour rêver.

  9. Océane dit :

    Le bûcheron taille la forêt à la force de ses bras
    Le bois voyage jusqu’à nous
    Nous l’habillons
    Nous le faisons vivre à notre manière
    Comme le poème qui jaillit du poète

  10. Etudiant dit :

    C’est nous
    nous qui bâtissons
    nous qui façonnons
    cette nature pour la mettre au goût
    de cette empreinte que nous laissons
    c’est un endroit pour rêver que nous créons

    Alexandre

  11. Hugo dit :

    Mes mains sont usées
    mon dos est courbé
    j’ai beaucoup travaillé
    ma sueur a coulé
    comme la sève
    qui coule sur l’écorce

    (Parole d’un étudiant en détresse).

  12. Michel: dit :

    Plusieurs chemins, de nombreux itinéraires mènent à la cabane !
    Espace de rencontre et d’échanges où les langues se découvrent, s’échangent, performent.
    Lieu de vie où le superflu s’efface pour les esprits de bonne volonté qui l’établissent. Écrin d’amour !

  13. Geneviève Gohin-Chignac dit :

    Oui, il y a toujours une maison de paix qui germe. Puisse le vent de tes montagnes porter les germes tout là bas, au-delà de nos frontières, et faire naître des cabanes de paix dans ces contrées soumises à la folie d’un homme . La forêt du poète en sera fière !

Rètroliens / Pings

  1. Condivisione | LA DIMORA DEL TEMPO SOSPESO - 11/10/2022

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :