Chasse le boa

Face aux poussées populistes, aux sectarismes médiévaux et aux conspirationnismes illuminés, ce poème a été créé le 7 mai 2021 avec le point d’appui de dessins à l’encre de Chine que l’été 2004, dans les rochers de grès au débouché de Bonko tokié sur le plateau sommital de Koyo, Belco Guindo et Alguima Guindo firent auprès du poète, à l’encre de Chine et au piquant de porc-épic, sur un Leporello chinois à 24 volets de format déplié de 21 cm de haut par 372 cm de long. La vigueur de ces traits à l’encre, même d’entre les oppressions de la féodalité nomade et du grand banditisme, est sœur de la clarté de la parole qui dialogue et ne meurt jamais.

De ce poème le poète Francesco Marotta offre une traduction italienne limpide, sculpturale et puissante à cette adresse : Scaccia il boa | La dimora del tempo sospeso (wordpress.com)

*

1

Au boa constricteur de la bêtise

je dis non.

.

A l’autoritarisme académique

qui est borgne, qui crie dans mes oreilles

et s’imagine penser à ma place

je dis non.

.

A la condescendance dogmatique

qui renverse le lait de ma tasse

et qui tire sur moi ses salves

pour que j’ânonne ses instructions

je dis non.

2

A la bêtise opaque

j’oppose la joie de la cascade

et le rire limpide qui comprend.

.

A la tyrannie

j’oppose de l’aube à l’aube suivante

l’entente entre nous

.

Au mépris

j’oppose chaque soir notre choeur,

heureuse est notre fatigue :

nous avons défriché un nouveau sentier.

3

A la bêtise

je n’ai que ma chemise à offrir en butin

et même un lambeau de ma peau s’il le faut.

.

A la tyrannie

je n’ai que mon rire à délivrer,

tout mon rire, et je le déverse en infini ressac

sur ses marigots boueux et ses écueils noirs.

.

Au mépris obscurantiste

je n’ai qu’encore plus de clarté à répandre

pour que la pluie de la parole

irrigue encore mieux les corps tristes et blessés.

4

A la bêtise

je dis non

et choisis la personne, même dans son ombre,

et l’effort têtu de la montagne vers la parole.

.

A la tyrannie

je dis non

et choisis de multiplier la confiance dans le dialogue

qui fleurit, fleurit vers une perpétuelle moisson.

.

Au mépris

je dis non

et choisis de rendre transparente la frontière

car j’y ouvre brèche, car je lance pont

dont chaque arche est le poème clair

qui accueille.

*

Yves Bergeret

*****

***

*

13 réponses à “Chasse le boa”

  1. Francoise Louna dit :

    Merci Yves.Voilà qui est clair et bien dit!

  2. Geneviève Gohin-Chignac dit :

    Au dialogue, à la solidarité, à la tolérance, à la main tendue, au sourire offert, à la générosité du cœur, je dis oui. Merci cher Yves. Je me permets de partager de beau poème avec mes amis sur Facebook

  3. lemaitre xavier dit :

    Merci au Porc-Epic
    dont le piquant transmue
    la devise royale
    « Cominus et eminus »
    (de près comme de loin)
    en poème épiphane

    • carnetlangueespace dit :

      A Koyo, en toro tégu, le porc-épic se dit yanga mandu, mot à mot le « singe de nuit ». Le singe est l’animal magicien qui grimpe les falaises verticales et ignore le vide ; la nuit est le champ/temps libre où se déchaînent les « esprits » étranges et ingérables. Dessiner au piquant de porc-épic, c’est donner à la ligne tracée l’énergie de l’animal insaisissable qui a pacte avec l’immense turbulence de la nuit.
      YB

  4. Antonio Devicienti dit :

    Merci, cher Yves, merci sans fin…

  5. epsibt dit :

    Paul Eluard :
    Sur la main que tu me tends
    j’écris ton nom : Liberté

  6. vengodalmare dit :

    A reblogué ceci sur vengodalmareet a ajouté:
    « A la bêtise opaque
    j’oppose la joie de la cascade
    et le rire limpide qui comprend. »

  7. Jabes dit :

    Très beau poème. Pour une dignité retrouvée.

    Sophie Jabès

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :