La Frayeur du cheval

Poème écrit à Pontaix et à Die, du 23 au 30 avril 2021.

En voici la vigoureuse et lumineuse traduction italienne, due au poète Francesco Marotta : Scaccia il boa | La dimora del tempo sospeso (wordpress.com) [dans la deuxième partie].

*

Hors de sa minuscule écurie de planches

bondit le cheval blanc

apeuré de mes pas dans la caillasse

puis au bout de son enclos dans les vignes

à l’écart me regarde.

Caillasse remuée,

bruit,

cailloux les uns aux autres frottés,

bruit,

c’est toute la colline et au loin le mont

qui roulent dans la main furieuse

du terrifiant faux vigneron

qui se prend pour un dieu ou même l’est,

qui nous harcèle avec ses dogmes de mort

et cherche toujours par quel côté

dans sa cuve vineuse nous presser

ou dans le méandre saumâtre

au pied de la colline nous noyer.

« Beau cheval blanc,

ma fraternelle alerte,

je ne suis pas l’émissaire du meurtrier,

ce faux vigneron qui se prétend humain.

Je suis le fils du vent léger

qui remet colline et mont

dans la paix de la parole.

— Tu passes trop vite.

Même si le gravier roule sous ta bourrasque,

à ma cabane, à mon garrot blanc, à mon ombre grise

il faut un plus clair propos.

— Sous les mottes sèches entre les ceps

j’ai trouvé la serpe rouillée

que j’aiguise pour la révolte.

Sous l’ombre du nuage

j’excave l’abreuvoir

où boit le grand récit des hommes.

Viens boire, cheval blanc !

— Boire apaise ma détresse.

Maintenant démonte l’enclos

car je veux courir,

je veux libérer le méandre,

lécher l’écorce des grands arbres.

Monte sur mon échine.

La montagne des êtres à parole claire

n’est jamais inatteignable.

— De la serpe j’ôte la rouille.

La serpe étincelle,

c’est mon poème,

c’est mon trait qui trace

et nomme le courbe sentier

filant à la source

parmi les ronces,

jusqu’à la source, œil de la parole.

Je te salue, cheval blanc, corde vocale

de la parole échevelée,

parèdre fougueux de l’abreuvoir

où murmure éternel notre grand récit. »

*

Yves Bergeret

*****

***

*

6 réponses à “La Frayeur du cheval”

  1. Antonio Devicienti dit :

    Oui, cher Yves, c’est bien ça: la parole, abreuvoir de vie et de dialogue, contre les dogmes de la mort!

  2. lemaitre xavier dit :

    Comme les chevaux de Defoe, celui-ci se lit en écho.
    Comme l’Homme, le Cheval est un animal social.
    Plus que l’Homme, le Cheval est un être sensible.
    Vive sensation partagée, ce poème est un geste franc,
    une adresse essentielle.

  3. Geneviève Gohin-Chignac dit :

    Fable intemporelle qui trouve écho dans notre monde d’aujourd’hui. Le bruit des cailloux effraie le cheval, celui des bottes effraie les hommes … Ouvrir l’enclos, ouvrir les esprits, donner la liberté !

  4. lemaitre xavier dit :

    Parabole d’humanité
    C’est parce que la solitude l’astreint au qui-vive permanent, que le cheval est naturellement grégaire. Ouïe fine mais vue courte, il a besoin d’espace et de présence pour sa santé et sa sûreté. Ses facultés de « reconnaissance » immédiate, de confiance démesurée, d’entente incommensurable sont fabuleuses. Ombrageux dans l’ignorance, courageux dans l’adversité: son œil quasi aveugle est un profond miroir.
    Sempiternelle déclinaison « humus, humanum » que psalmodient des muscles saillants, des oreilles vigies et des naseaux inspirés!
    Nouvelle conjugaison « langue espace »!
    Jonathan Swift imagina le pays des Houyhnhnms.
    Le poète relaie l’appel de la Falaise.

  5. Francoise Louna dit :

    Très beau Yves, j’entends les sabots du cheval frapper les galets du chemin drômois !

Rètroliens / Pings

  1. Scaccia il boa | La dimora del tempo sospeso - 20/05/2021

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :