Les Rêves de Nala

Poème créé sur sept diptyques de Fabriano Liscio 220 g au format déplié de 24 cm de haut par 33, à l’encre de Chine et acrylique, au bord d’un talus de pierres sèches protégeant d’un torrent un alpage de Glaise, près de Veynes, les 1 et 2 avril 2021.

Ce poème se lit en italien, dans une traduction, toute en vivacité et en sensibilité, du poète Francesco Marotta ; la voici : I sogni di Nala | La dimora del tempo sospeso (wordpress.com)

1

Il pousse la porte,

dans ton dos il pousse, il pousse la porte, le torrent,

par laquelle un matin la montagne

avec un fracas de légendes s’engouffrera.

Et peut-être y basculeras-tu toi aussi.

2

Pour l’heure la montagne se resserre au sol,

pleine d’espoir,

arque devant toi son échine.

3

Il se rit de toi, vieux mâle, le pic-vert qui passe.

4

Le faucon muet glisse en planant

te chercher la clef de la porte.

5

Or par la porte invisible

surgit la mère du pic-vert et du faucon,

Nala, la chienne blessée, la boiteuse lustrale

jonglant avec le nuage irréel et le buis fidèle

dont entre ses crocs d’ivoire

elle t’apporte un rameau d’or.

6

Noire et blanche, oreilles frémissantes,

Nala anticipe l’élan de la montagne,

sans réussir cherche comment saisir

par le cou le torrent moqueur.

Mais bon, c’est Nala qui a su franchir la porte.

Elle te la tient ouverte.

7

Nala boit le rêve que se partagent

la montagne et le torrent.

Puis elle nourrit le rêve

qui bouillonne dans le creux de ton torse.

Chaque fois que tu tousses, Nala

bondit un étage plus haut dans le ciel de la pensée

par-dessus la friable et acide machinerie

de ces incompréhensibles hommes secs

qui mettent tant d’énergie à se détruire.

*

Yves Bergeret

*****

***

*

4 réponses à “Les Rêves de Nala”

  1. Antonio Devicienti dit :

    Ton dialogue avec le torrent, avec la chienne, avec la nature et avec la poésie est merveilleux et donne grand courage, cher Yves! Merci de tout mon coeur.

  2. françois de valence dit :

    Les nuages font l’âme du ciel et la nature existe par ton regard.
    François de Valence

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :