Notes dans les gorges de la Gerle, près de Veynes

Quatre poèmes écrits et accompagnés de lavis à l’encre de Chine

par Yves Bergeret en marchant à l’aube du mardi 30 juin 2020

au bord du torrent dans les hardis plissements calcaires

de ces gorges, à côté de Veynes ;

sur quadriptyques de Fabriano Rosaspina 280 g

de format déplié 12,5 cm de haut par 70.

D’ailleurs on lit en italien ces poèmes grâce au poète Francesco Marotta à cette adresse :

https://rebstein.wordpress.com/2020/07/10/tra-le-gole-della-gerle/

et c’est une vraie joie de l’esprit.

1

La chouette n’a pas laissé d’adresse.

La pierre roulant dans la pente de l’éboulis

en cherche une.

Entre les deux s’ouvre la meilleure demeure,

nomade, sans mur, innommée.

2

Il chante follement, le merle noir,

pour remettre l’eau de la cascade

dans le ventre de la montagne.

3

Spasme, dit le vent aux épaules plus souples, spasme,

la cascade sur les roches abruptes

n’est que spasme.

4

On a prié le vent indécent de se taire.

Voilà pourquoi, malheureux compagnon,

il remonte chaque soir le lit du torrent.

2 réponses à “Notes dans les gorges de la Gerle, près de Veynes”

  1. lemaitre xavier dit :

    La belle sagesse antique s’enfuit,
    les lois sacrées de l’hospitalité s’égarent.
    A l’aune des sémaphores d’humanité,
    s’ouvre l’infini chantier de la parole
    qui trace et nomme le nouvel œcoumène:
    espace ouvert à qui sait écouter.

    Un merle moqueur ranime le Temps des cerises.

    Un souffle énergique muscle la langue.

    La mémoire des hommes est son limon fertile.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :