La Colonne et nous

Le dimanche 26 avril 2020 j’ai vu entre le cimetière de Die et le petit théâtre du bourg un modeste chantier. Il semblait arrêté. Au milieu, un tronçon de colonne excavé et couché à terre. Le 27 avril j’ai écrit et mis en espace ce poème, en deux exemplaires sur triptyque de format déplié de 25 cm de haut par 65, sur papiers monochromes avec des collages en papiers très variés.

 

Yves Bergeret

 

 

 

1

 

 

« Le vent du Sud m’a emporté jusqu’ici.

Mon granite est splendide.

– Impossible de te croire.

Au sud de nous, ce n’est que calcaire, gravier,

sables. Puis la mer et son sel.

– J’ai porté fronton d’un temple romain.

Vous n’avez retrouvé qu’un tiers de moi.

Ma part majeure divague en secret

dans les murs de vos maisons.

– Impossible de te croire.

Allez, qui parmi nous a bris de granit sous son lit ?

– Vous ignorez ma jumelle, écroulée sous terre,

elle aussi devant votre cimetière ».

 

 

 

 

*

2

 

 

« Vous dîtes : d’une seule main je ne peux cultiver.

Moi aussi je dis : une colonne seule ne porte rien ;

le fronton, le toit, l’arche réclament la seconde

et même plus. Ensemble les dieux tolèrent ;

si l’un d’eux prétend être le seul, il massacre.

 

– Impossible de comprendre tes trois minéraux.

– Feldspath, quartz et mica que votre œil nu

discerne parfaitement sont les vertèbres et les dents

de ceux, tailleurs en carrière, esclaves des charriots,

marins de la Méditerranée et des fleuves,

esclaves du chantier qui me font voyager

au prix de détours harassants depuis les Alpes

et me reposer ici un moment dans votre humus.

 

Vos terrassiers et vos archéologues l’exhument

devant votre cimetière parce que j’ai voulu saluer

vos morts. Ma jumelle dort sous les gradins

de votre théâtre.

 

Les lamelles bariolées de vos iris saluent

les mille grains de mes minerais et les ramènent

à la vie de plein vent, où ensemble nous bâtirons

un monde plus aimable.

Merci à vous. »

 

 

 

 

*

*

***

*

 

 

 

 

 

 

 

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :