La Vie 生活 La Vita

Poème pour rétorquer à la menace de l’épidémie, écrit en double exemplaire par Yves Bergeret à Die du 8 au 10 avril 2020 et accompagné de gestes d’acrylique et de collages (dont des fragments de cahiers de compte de 1850 et 1903), sur cinq diptyques en Canson « C » à grain de 180 g, au format déplié de 24 cm de haut sur 32.

 

*

 

Ce poème se lit dans une traduction italienne lumineuse du poète Francesco Marotta, à cette adresse : https://rebstein.wordpress.com/2020/04/15/la-vie-la-vita/

Il se lit également dans une élégante traduction chinoise du poète Zhang Bo, de Nankin, ci dessous, après la version originelle française.

 

*

 

 

 

1

 

 

 

Voici ta voix qui creuse la boue sèche,

fissure le ciment poreux de la peur

et propulse ce qui traînassait

de frêle en toi et en nous

vers l’autre versant de la montagne,

celui du soleil jamais assez furieux

contre les vieux mécomptes.

 

*

 

2

 

 

 

Voici ton œil

qui vole sur l’océan.

Voici ton œil, l’associé muet

de la vague somptueuse

qui déchire la torpeur

et crée le rythme.

Ta paupière bat, c’est l’écume, la grande

diction, c’est notre humaine histoire.

Voici ton œil, beau comme la loquacité

heureuse.

 

 

*

 

3

 

 

 

Voici ta silhouette

mais elle n’a rien à voir avec toi.

Elle court après toi,

tu cours malgré elle.

 

Voici la fourrure de tes mensonges.

Empaille-la. Tes professeurs de mensonge

vont s’étrangler d’indignation.

Voici la dépouille, ta face mortelle de pitre.

Voici la dépouille, elle est fumée vague

d’un feu de feuilles sèches.

 

 

*

 

4

 

 

 

Voici tes deux roues à aubes.

Tourne aussi bien l’une que l’autre.

L’une monte, l’autre descend.

L’une, l’effort. L’autre, le sommeil.

L’eau dans les godets

répète liberté, liberté, liberté.

 

 

*

 

5

 

 

 

Voici ton passé et sa dépouille

jetés sur le sable.

Laisse tes enfants courir sur la dune.

L’eau chérit la verticalité.

 

 

*

 

生活

 

1

这就是你的嗓音,

它挖掘干涸的泥浆,

崩裂恐惧构成的多孔水泥,

并把那些拖延不决之物

还有你与我们身上脆弱的部分

推向另一侧山坡,

那里阳光对于旧时的失望

从不太过狂怒。

 

2.

这就是你的眼睛,

它在大洋上飞翔。

这就是你的眼睛,无声地结合于

奢华的海浪

海浪撕碎麻木

创发韵律。

你的眼睑眨动,这是泡沫,伟大的朗诵

这是我们人类的历史。

这就是你的眼睛,仿佛快乐的连珠妙语般美丽。

 

3

这就是你的身影

但它与你毫无关系。

它奔跑在你身后,

你奔跑却不予顾及。

 

这就是你谎言的裘皮。

用稻草覆盖它。你的谎言教师

将被义愤扼住喉咙。

这就是蜕皮,你小丑般致命的面孔。

这就是蜕皮,它是干枯树叶引火后

模糊的烟气。

 

4

这就是你黎明时分的两只水轮

每一只都转动良好。

一只上升,一只下降。

一只奋进,一只沉眠。

提斗中的水

重复说着自由,自由,自由。

 

5

这就是你的过去

和它被扔在沙上的蜕皮。

让你的孩子们在沙丘上奔跑。

流水珍爱垂直起落。

 

 

*

 

 

*

***

*

 

 

 

 

Rètroliens / Pings

  1. La Vie / La Vita | La dimora del tempo sospeso - 15/04/2020

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :