Les Rochers sont-ils aveugles ?

 

Poème en cinq parties et un avant-propos créé par Yves Bergeret en octobre 2019 à Die et Paris et écrit en exemplaire unique sur cinq quadriptyques de Canson 220 g préparés à l’acrylique, éléments encollés et encre de Chine à Piazza Armerina en Sicile, en mars 2016.

Ce poème se lit dans une claire et puissante traduction italienne du poète Francesco Marotta, à cette adresse : https://rebstein.wordpress.com/2019/11/05/sono-cieche-le-rocce/

 

 

 

 

 

Sur leur haut plateau entièrement entouré de falaises verticales, les habitants de Koyo vivent, en autarcie et autogestion grâce au travail opiniâtre des rites et du micro-maraîchage, une paix harmonieuse. Depuis des siècles ils amassent des petits rochers en haut des seuls huit passages d’escalade, secrets bien sûr, pour accéder depuis la plaine de sable à leur village. Rochers à jeter dans le vide pour se défendre contre les razzias des nomades esclavagistes de la plaine et, à présent, contre le fanatisme religieux qui égorge.

Universel geste rocheux de Koyo.

Sillage à toujours tracer.

 

 

1

En poussant depuis le haut de la falaise

des rochers aveugles

ils ouvrent d’ahurissants sillages

de lumière et de silence

en pleine masse de l’écoeurante violence

qui est haute marée puante.

 

2

En bas les monstres s’entre-écrasent,

se pressent, piétinent tout ce qui leur paraît faible,

pataugent dans le sang, la boue, le fiel.

 

Mais eux en poussant d’en haut les rochers aveugles

assèchent la plaine noyée

et doivent chaque matin recommencer.

 

Rochers aveugles

buvant la violence jusqu’à la nuit.

 

3

Rochers aveugles,

aveugles d’avoir tant donné.

Aux assassinés un nouveau souffle.

Aux piétinés un nouveau squelette.

Aux brûlés des yeux,

les yeux, les yeux rocheux de l’intelligence.

 

4

Mais eux en haut de la falaise

ne s’épuisent jamais à trouver

de nouveaux rochers, à en créer de nouveaux

dont la chair est la parole notre et lente,

dont le poids est la définitive parole

qui fend et ouvre encore le ciment de mort en bas.

 

5

Aveugles rochers refusant tout œil canin

soumis pour suivre des maîtres,

aveugles sillages à cent mille yeux perçants

dans la bataille sans fin de minuit.

 

 

 

 

 

 

*****

***

*

 

 

 

 

 

2 responses to “Les Rochers sont-ils aveugles ?”

  1. Hilfiger Nicolas says :

    Magnifique. Évocation splendide.

Trackbacks / Pingbacks

  1. Sono cieche le rocce? | La dimora del tempo sospeso - 05/11/2019

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :