Des Masques

Poème écrit et peint en deux exemplaires à Paris le 24 juillet 2018 par Yves Bergeret sur petit carnet Clairefontaine de 48 pages, 90 g, de format 11 cm de haut par 17 de large.

Ce poème se lit en italien, dans une traduction très inspirée qu’en donne le poète Francesco Marotta, à cette adresse : https://rebstein.wordpress.com/2018/07/29/maschere/#more-90408

*

 

 

1

Un bateau,

un masque sur la mer

 

2

Dans le sillage

l’odeur du nom perdu

de ce que l’on a laissé filer au fond

 

3

Cent bateaux, au grand large

est-ce déjà la forêt finale, elle crie en levant ses bras,

masques brandis, oui, à bout de bras

 

4

Reprenons souffle, mes amis,

la terre est encore loin

 

5

Reprenons souffle, les dieux

se sont dissous dans l’écume,

la terre est à créer

 

6

Cent bateaux ou un,

bien inspirés sommes-nous d’avoir creusé masque

dans le ligneux rêve humain,

bienheureux d’avoir su protéger nos yeux,

cent ou un, égal charisme

pour la grande pièce à jouer

faute de terre

 

7

Nos sillages se croisent

nous nous saluons, tous étrangers.

Hors racisme collision ne se peut

 

8

Aussi voudrais-je

n’être qu’une syllabe, qu’une lettre

pour le masque posé sur mon front

ou sur le récit formulable

ou sur une vague

 

9

Loin à tribord

la formule lointaine et opaque

que ton masque d’étranger

laisse dans son sillage comme une odeur,

c’est le levant

 

10

S’évitent et s’approchent

les masques et nos corps ;

et nos mains loquaces

sont les vagues de la mer

qui entre les répliques

vite

courent

 

11

Les masques ne touchent pas l’eau salée.

Les masques flottent devant

par là, face au vent,

face au levant nous jouons la grande pièce

 

12

C’est l’odeur de terre humide,

notre haleine entre les nuages

entre les masques

 

 

 

 

 

 

*****

***

*

 

 

 

 

 

 

Rètroliens / Pings

  1. Maschere | La dimora del tempo sospeso - 29/07/2018

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :