Ciel, Etoile, Concorde, avec Emile C. (1)

Ensemble de trois diptyques de format 32,5 cm de haut x 50 sur papier Canson 200g créés en pensant à des grands espaces ouverts à Paris, par Emile C., 17 ans, et Yves Bergeret ; textes, graphismes et collages sont de la main des deux ; les thèmes sont choisis par Emile C.

01-rimg1307

1

Le 20 novembre 2016, depuis un 5ème étage, devant un ciel d’automne

 

Il y a des nuages et de la pluie, des arcs-en-ciel.

La nature est vraiment magnifique.

Il y a des cheminées, des arbres.

EC

*

 

Le ciel est par-dessus les toits,

si gris, si blanc,

battant dans les ailes du grand oiseau invisible

qui nous donne son souffle à deux temps

entre les ombres rapides où glissent

les mots du mythe fabuleux, déjà piaillant

sous les pierres rondes des nuages.

YB

02-rimg1308

2

Le 26 novembre 2016, sur le thème de l’Arc de Triomphe, place de l’Etoile

 

Hommage au soldat qui partit sans retour,

au vent qui passe sous l’Arc,

aux avenues qui migrent à toutes voiles

vers les plus lointaines îles

qui migrent à leur tour

dans la grande rotation humaine.

YB

*

 

Il y a huit avenues.

Sous l’Arc de Triomphe

il y a la tombe du soldat inconnu,

les gens qui sont morts pour les guerres de 14 et 39.

EC

03-rimg1311

3

Le 10 décembre 2016, sur le thème de la Place de la Concorde

 

Sur la Place de la Concorde au milieu

il y a un obélisque.

Tous les 14 juillet c’est le jour de la fête nationale.

C’est l’endroit où le Tour de France arrive,

le défilé arrive.

EC

*

Tourne la foule, tournent les bus

autour du plus vieux doigt du monde,

tournent vélos et voitures

autour de l’obélisque qui regarde

devant et derrière par-dessus les siècles,

qui regarde les escales de joie ou de sang

des voyageurs girant sans fin

YB

*

20161126_120159-1

***

Publicités

4 responses to “Ciel, Etoile, Concorde, avec Emile C. (1)”

  1. Antonio Devicienti says :

    L’humain de la poésie, l’humain dans la poésie – les rencontres entre deux êtres humains. Quelques heures ensemble c’est déjà le bonheur.

  2. veron says :

    beau moment de rencontre autour de la poésie ;Il nous apprend que tout commence par le regard.Le regard qui choisit ,distingue;ensuite ,se laisser porter par ce qui est regardé,aller plus loin ,derriereles apparences:la vie que perçoit le regard nourri de l’expérience et du désir.

  3. Zachary Richard says :

    Trés impressionnant.

  4. vengodalmare says :

    Le regard pur d’un adolescent, l’esprit universel d’un poète: espaces ouverts où un seul cœur repose, celle de l’Humanité.
    Magnifiques sont les trois diptyques. Vous avez rencontré un autre excellent « poseur des signes » de la langue-espace!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :