La Source sous les eaux, à Riantec, juillet 2016

2 Riantec 02 juillet 2016

La sorgente sotto le acque

Cycle de huit diptyques ( format 30 x 0 cm sur papier Aquarelle Estival de Clairefontaine, 200gr ) que devant la source d’eau douce « Sainte-Radegonde » – recouverte par la marée haute, dans la lagune, dite « petite Mer de Graves », à Riantec sur la côte sud de la Bretagne – ont créé en deux exemplaires Maya Mémin (aquarelle et collages) et Yves Bergeret (poèmes ; acrylique, lavis et collages) les 12 & 13 juillet 2016.

Les poèmes sont ici recréés en italien par le poète Francesco Marotta.

1 Riantec 01 juillet 2016

3 Riantec 04 juillet 2016

La Source sous les eaux 1

Sur cinquante kilomètres ont glissé dans le flux des courants marins
les débris des coquillages,
sur deux cents kilomètres ont glissé dans la vie des rivières
les épidermes de la terre et les lambeaux de sa végétation,
sur dix mille kilomètres ont glissé à mi-fond
les âmes des noyés de la traite vers l’Amérique

et tout le glissement se reprend à son départ
par la source d’eau douce de Riantec sous le sel et l’eau de la mer.

Per cinquanta chilometri il flusso delle correnti marine
ha disseminato i resti delle conchiglie,
per duecento chilometri ha riversato nella vita dei fiumi
strati di terra e brandelli di vegetazione,
per diecimila chilometri ha liberato dalla morsa dei fondali
le anime degli annegati sulla rotta per l’America

e tutto l’incessante movimento ancora ricomincia
dalla sorgente d’acqua dolce di Riantec, sotto il sale e le onde del mare.
*

La Source sous les eaux 2

De l’œil du monde lointain
voici la larme discrète, la source à marée basse
que recouvre la paupière de la marée haute.

Dall’occhio di un mondo lontano
nasce quella lacrima discreta, la sorgente affiorata
che la palpebra dell’alta marea poi sommerge.
*

La Source sous les eaux 3

Sans la constante larme
l’œil du monde lointain irait se craqueler
et ne voir que le galop acide de la violence
qui erre affamée derrière l’horizon.

Senza quella lacrima costante
l’occhio del mondo lontano sarebbe offuscato,
non vedrebbe altro che la corsa sfrenata della violenza
che vaga affamata dietro l’orizzonte.
*

La Source sous les eaux 4

La marée haute tire la paupière du pardon
et de l’oubli et du grand lavement
sur la source.
Mais la paupière dégorge de sel
qui exaspère et pique,

hypocrite paupière qui racle
mais pour rien
car la source est notre intraitable parole limpide.

L’alta marea distende sulla sorgente
la palpebra del perdono e dell’oblio,
il suo immenso lavacro.
Ma la palpebra trasuda sale,
deturpa la sorgente, la intacca,

ambiguamente
cerca invano di sfaldarla,
perché la sorgente è la nostra irriducibile, limpida parola.
*

La Source sous les eaux 5

Naïve serait une source solitaire
dans son monastique monologue.
Pureté originelle, utopie sotte et effrénée.
Ici cruelle paupière de la marée salée
ronge la parole vierge mais lui décerne
l’humaine initiation de la compréhension.

Ingenua sarebbe una sorgente solitaria
tutta chiusa nel suo monastico monologo.
Purezza originaria, utopia sterile e smodata.
Qui la palpebra crudele della marea salata
corrode la parola vergine, ma le conferisce
l’umana iniziazione della comprensione.
*

La Source sous les eaux 6

Source d’eau douce balbutie la litanie
des âmes tombées à la mer lors des grands voyages,
balbutie très légère, claire, transparente.
Source chante l’adieu et le salut.
Chante le retour et le salut.

La sorgente d’acqua dolce balbetta la litania
degli uomini morti in mare all’epoca dei grandi viaggi,
balbetta lentamente, chiara, trasparente.
Sorgente che canta l’addio e il saluto.
Che canta il ritorno e la salvezza.
*

La Source sous les eaux 7

Source, ai-je dit, est œil puis larme puis chant
dans l’entre-chant des marées hautes.
Chant est la source, ou plutôt la bouche
qui de nulle part
donc de la part de nous tous
chante le contre-chant des hommes rebelles et inadéquats
qu’aucune marée haute jamais ne refoule.

Sorgente, dico, occhio poi lacrima poi canto
nell’interludio delle alte maree.
Sorgente che è voce, o meglio bocca
che dal nulla,
dunque in noi tutti,
intona il controcanto degli esseri ribelli e inadeguati
che nessuna marea potrà mai spazzare via.
*

La Source sous les eaux 8

Contre-chant par répliques alternées
comme l’inspiration et l’expiration
de la vie qui dit la vie
dans les sables salés.

Un controcanto che si ripete alterno
come l’inspirazione e l’espirazione
della vita che dice la vita
tra le sabbie salate.
*

4 Riantec 07 juillet 2016

5 Riantec 17 juillet 20166 Riantec 12 juillet 2016

7 Riantec 08 juillet 2016

8 Riantec 18 juillet 2016

 

Publicités

4 responses to “La Source sous les eaux, à Riantec, juillet 2016”

  1. Antonio Devicienti says :

    Quelle merveille! Nature+art. Merci.

  2. Lucetta Frisa says :

    un travail superbe et une récréation superbe de Marotta…

  3. Veron says :

    les illustrations,les photographies et la traduction musicale mettent en relief l’enigme de la présence de cette source.Comment peut-être larme et sourcee?comment peut -elle ne pas rester solitaire ?Comment reçoit -elle l’humaine initiation de la compréhension ?Comment peut-elle demeurer une intraitable parole.Merci pour ces questions nourrissantes

Trackbacks / Pingbacks

  1. La sorgente sotto le acque | La dimora del tempo sospeso - 17/07/2016

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :