La Soif

Poèmes-peintures pour une installation en quatre mouvements avec création musicale en musique contemporaine par Clément Caratini, clarinette,
écrits dans les montagnes de Die à partir de juillet 2013, peints-calligraphiés en novembre 2013 à Die.

Tous les poèmes sont calligraphiés et peints, sauf deux, sur polyptiques verticaux de 150 cm de haut par 35 cm de large, chacun à six volets

La création de l’œuvre en « installation » a eu lieu à Paris, Salle de la Saïda, Maison des Associations du 15ème arrondissement (production Cadrans & LP36)

en janvier 2014 avec les interventions de Clément Caratini.

Traduction nouvelle (juillet 2015) chinoise de Zhang Bo.

La Bouche, mouvement 1, novembre 2013

La soif, mouvement 2, novembre 2013

IMG_3740

La soif, mouvement 4, novembre 2013

___________________

Premier poème en quatre polyptiques à six volets chacun

Premier mouvement

Premier poème, premier polyptique

La soif, mouvement 1, 1a

Aux coups et poussées de cette humanité
qui ne parvient pas à elle-même
le haut plateau
dur ondule

bourrelets de dalles lisses
pour brandir boucliers

lapiaz cisaillés
pour taillader le pauvre dialogue

pierres émiettées par myriades
pour égarer la réplique

在这不抵达自身的人性

的击打与推动下

严峻的高原

起伏绵延

光石板的凸缘

为了挥舞一面面盾牌

剪刀般的岩沟

为了划破贫瘠的交谈

千百万块碎石

为了忘却反驳与辩白

__________________

Premier poème, deuxième polyptique

La soif, mouvement 1, 2a

ou
vent et soleil retournent la houle calcaire

ou
bourrelets de dalles
consonnent

ou
vent et vent poussent le plateau
vers sa seconde face
d’humanité
de paix

ou
lapiaz rythmés en chœur à pas félins

或者

风与阳光翻转着石灰的涌浪

或者

石板的凸缘

鸣响

或者

一阵又一阵风把高原

推向它那

平和

人性的

第二张面庞

或者

岩沟猫步般应着合唱

_________________

Premier poème, troisième polyptique

La soif, mouvement 1, 3a
myriades de pierres blanches
où la parole profuse coule comme l’eau du ciel
jusqu’au saut des falaises qui ceignent le plateau

万千白色的碎石

它们充沛的话语如空中雨水

奔流直至环绕高原的悬崖飞瀑

_________________

Premier poème, quatrième polyptique

La soif, mouvement 1, 4b
et la parole tombe en cascade
dans le silence des plaines
où l’autre humanité notre humanité
dans une nuit de tendresse affolée
attend

话语从瀑布飞落

落入原野的寂静

在那里另一种人性,我们的人性

在夜色受惊的温柔中

等待

____________________

Deuxième poème, cinquième polyptique

Deuxième mouvement

La soif, mouvement 2, novembre 2013
Au centre du plateau
dans un creux
une grotte sèche, petite,

accès entre trois rochers serrés,
lèvres minces,
bouche du plateau

Aux parois, traces de peinture
poussière

une silhouette ici,
une auréole, un bras tendu

et là
deux jambes, autre silhouette

et ici
seuls deux yeux sombres
repliés sur l’intérieur du monde
et sur l’autre humanité qui bataille
dans la plaine que la brume cuit

grappins deux yeux
qui tirent l’humanité
vers la dalle claire
où la parole met à sécher la violence,
la colère, la pitié, l’autre tendresse

modestes effigies de couleurs de cette humanité
qui ne parvient pas à elle-même
mais bredouille parmi les pierres sèches
à tâtons de couleurs

在高原的中心

在一道凹隙中

一个岩洞,小而干燥

入口在三块紧贴的巨石之间

瘦长的双唇

高原的嘴

在岩壁上,颜料的痕迹

灰尘

这里一片侧影

一道光晕,一只手臂

那里

两条小腿,另一片侧影

这里

唯有一双昏暗的眼睛

朝向世界内部合拢

朝向在迷雾蒸腾的平原上厮杀的

另一种人性合拢

如爪的双眼

把人性拉向清明的空地

那里话语风干暴力,

怒火,怜悯,另一种温柔

而那不抵达自身的人性

的简朴彩像

在干燥的石块间低语

寻找属于它的色彩

__________________

Poème, sixième polyptique

Début du troisième mouvement

La soif, mouvement 3, 1b

Au sommet peignant
ce que me disent haletantes
la plaine et les crêtes
j’éclabousse hors mon papier
la pierraille et les dalles

Accourant sur le papier
la parole gicle
à tâtons de couleurs
qu’ancêtres et gens de plaine
assoiffés de tendresse
aspirent dès que je relève la main
et elle, le vent la remodèle

我在山尖上描画

平原与山峰

迫切向我诉说的一切

我溅湿了纸页外的

石堆与石板

话语迸射

在纸页上飞奔

寻找属于它们的色彩

祖先与平原上

渴望温柔的人们

在我抬手时开始呼吸

话语,被山风重塑
__________________

Poème, en deux polyptiques.

Septième polyptique

La soif, mouvement 3, 2a

Et si s’éclaboussent les couleurs
c’est que leur jet crée le torrent
qui court par la pente du plateau

en roulant ses galets
qui tintent
au fond du rond vacarme du monde

如果色彩飞溅

缘于它的喷射形成激流

在高原的斜坡上奔涌

卵石滚动

鸣响在

世界无边的喧嚣深处

_________________

Huitième polyptique

La soif, mouvement 3, 3b

Ma rotule est un galet en sol
ma clavicule un galet en mi
mon crâne un écho
tous autour de l’os léger
qui résonne dans la petite grotte peinte

os léger tendre omoplate
dont la parole affûte la joie
au fond obscur du ciel
et de ma pauvre montagne blanchie au soleil
我的髌骨是G调卵石

我的锁骨是E调卵石

我的头颅是回音

一切环绕着轻盈的骨骼

在彩色小岩洞中混响

轻盈的骨骼,温柔的肩膀

话语磨尖欢乐

在天空晦暗的深处

在我被阳光漂白的质朴的山中

__________________

Poème en trois polyptiques.

Neuvième polyptique

La soif, mouvement 3, 4b

N’ignorant pas le flux et le reflux
la couleur erre
entre cascade du soir
et aube fêtant seule
l’implacable tendresse

不要忽视潮起潮落

色彩流浪

在黄昏的飞瀑之间

黎明独自欢庆

不可抗拒的温柔

_________________

Dixième polyptique

Quatrième mouvement.

La soif, mouvement 4, 1b
Erre la couleur
refluant dans la petite grotte
giclant sur mon papier
fruit mûr sans mourir
dont la graine bondit
entre les galets aveuglants
dans un mot

色彩流浪

涌回小小的洞穴

飞溅在我的纸页

成熟的果实不死

它的种子跃起

在炫目的卵石之间

在一个词中

_________________

Onzième polyptique

La soif, mouvement 4, 2c

tandis que sous les nuages de l’orage
les étages des falaises se courbent
pour écouter le chant grave du torrent

qui se moule à l’os léger
brandi d’une main d’enfant

par l’intransigeante beauté de la parole

风暴云下

层岩躬身

为了倾听激流肃穆的歌

歌声被铸成孩子手掌下舞动的

轻盈骨骼

通过话语毫不妥协的美

IMG_4607

IMG_4610

IMG_4640

Publicités

Trackbacks / Pingbacks

  1. La soif / La sete | La dimora del tempo sospeso - 26/08/2015

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :