Tegu dumno abada

Ensemble de six quadriptyques à l’encre de Chine posée au piquant de porc-épic sur le thème de tegu dumno abada = la parole qui ne cesse jamais créé dans la grotte de Bisi,au centre du plateau sommital de la montagne de Koyo, le 31 juillet 2008.

Dans le continuum de la pensée symbolique d’un espace montagnard dans le Nord du Mali, j’ai vécu et travaillé tout au long de vingt deux séjours de création, de 2000 à 2009, avec un groupe de cinq peintres-cultivateurs de l’ethnie dogon Toro Nomu ; à notre groupe a été adjoint progressivement un captif de Peul, tisserand et peintre-cultivateur  du village de plaine de Nissanata.

YB

***

1 quadriptyque avec Dembo Guindo

– quadriptyque avec Dembo Guindo

volet de gauche : « un arbre pousse sur la terre fertile créée de main d’homme par concassage du grès » ; 1er volet de droite : « le ciel » ; 2ème volet de droite : « la montagne de Koyo ».

La parole pousse ses racines

dans la terre et dans le ciel.

Les pierres s’envolent en piaillant.

Sur les nuages les ombres roulent.

Comme bat le cœur du vent

la parole se distribue.

***

2008-7-31 2HGb

– quadriptyque avec Hamidou Guindo

1er et 2ème volets de gauche : « les objets traditionnels et les rites dogon, dont les chants (figurés par les cercles) » ; volet de droite : « les grands objets dogon à pouvoir magique ».

Par ses cascades la montagne se serre la taille.

L’homme marche dans les pas de la femme.

La vie se glisse dans la jeune ombre.

Ainsi tout moule sa forme sur la parole.

***

2008-7-31 3HAGa

– quadriptyque avec Hama Alabouri Guindo

1er volet de gauche : « un poète, qui ne finit jamais » ; 2ème volet de gauche : « la parole, qui ne finit jamais » ; volet de droite : « la terre fertile créée de main d’homme par concassage du grès, terre qui ne finit jamais elle non plus. »

En archipel

naissent les montagnes sur le sable

voulant la phrase

que je bêche

de l’aube à l’aube.

***

2008-7-31 4AGb

– quadriptyque avec Alguima Guindo

volet de gauche : “ chaque matin tu découvres quelque chose de nouveau, car la parole est infinie ” ; 1er volet de droite : « la maison d’Yves à Die » ; 2ème volet de droite : « en haut à gauche, la montagne de Koyo ; en haut à droite, celle de Die ; en bas l’amitié qui les lie l’une à l’autre. »

Entre l’eau et l’ombre

la montagne hésite.

Entre la première et la deuxième parole

la vie s’agenouille

et se désaltère.

***

2008-7-31 5BGa

– quadriptyque avec Belco Guindo

volet de droite : “ les paroles ” ; 2ème volet de gauche : “ [ces paroles] rentrent  toujours à l’est, en haut à gauche, à l’ouest, en haut à droite, au sud, en bas à gauche, au nord, en bas à droite ” ; 1er volet de gauche : “ et toutes les paroles aboutissent au milieu (ben kenda) entre les quatre points cardinaux ”.

L’horizon a-t-il des ailes plus fortes

et la nuit des paupières plus lourdes

que le vent de la parole

qui aspire

au centre ?

***

2008-7-31 6YTa

– quadriptyque avec Yacouba Tamboura

volet de gauche : “ les enfants, l’oiseau et l’arbre sont les paroles infinies ” ; 1er volet de droite : “ en bas, la terre ” ; 2ème volet de droite : “ le ciel ; entre la terre à gauche et le ciel à droite, un Ancien dont la parole infinie ne peut monter ni descendre ”.

L’arbre a rêvé

que la montagne avait des fleurs :

les hommes et les oiseaux.

A leurs becs, à leurs lèvres

le pollen intrépide de la parole.

*****

21-7 02 Banda

Copie (2) de Encre 5 Lamasaga

Copie de Encre 8 Lamasaga

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :